Choisir la douceur pour soi-même

Article de Carole Caudrelier, CF

En fait, tout commence vraiment lorsque je me souviens que c’est toujours moi qui choisis de vivre les choses, plus ou moins intensément et plus ou moins joyeusement. J’ai toujours le choix.

C’est toujours moi qui a la capacité de transformer les choses, d’en commencer certaines, d’en continuer ou d’en arrêter d’autres.
Le pouvoir de choisir m’appartient si je veux bien le reconnaitre à chaque instant, quelque soit le choix que je fasse, il n’est ni bon ni mauvais, c’est juste mon choix.
Et c’est justement ce choix et ceux que je vais faire, les uns après les autres qui m’entrainent sur des chemins déjà connus, que j’ai déjà arpentés de nombreuses fois ou bien sur des sentiers nouveaux et inconnus, à l’Aventure et à la découverte de qui je suis.
Pour cet automne, j’ai choisi la douceur d’être encore davantage présente à moi-même et d’être ce présent aussi pour les autres.
Prendre le temps de se poser à l’intérieur de soi, d’observer d’en-haut son mental toujours en mouvement et en effervescence, de rester conscient de çà, de prendre davantage d’espace et de hauteur et d’être reconnaissant pour ce qui estici.

Et si tout commençait maintenant, par le fait de reconnaître et d’accepter notre douce présence au monde?

Et s’il n’y avait que çà qui comptait vraiment?

Être doux avec soi n’est souvent pas inné, car nous avons tellement eu l’habitude de nous juger, de nous saboter et de nous critiquer intérieurement, que nous n’avons même plus conscience du mal que nous nous faisons en nous imposant un rythme effréné, des charges de travail trop lourdes, et une absence totale d’écoute et d’intimité avec nous-même.
Être tendre avec soi-même, cela s’apprend. Un ralentissement des activités du quotidien peut y contribuer, une meilleure conscience des expériences que nous vivons, une plus grande perception des automatismes de comportement que nous adoptons pour chaque situation.
C’est notre volonté de choisir quelque chose de différent et ensuite de tout mettre en oeuvre pour y parvenir, avec en perspective la possibilité d’être cela pour nous-même à chaque instant.
Avez-vous déjà imaginé vous sentir protégé en permanence, en sécurité partout où vous allez, être respecté et honoré pour qui vous êtes?
Et si c’était le moment de devenir cela pour vous-mêmes, de vous l’accorder? De vous offrir ce cadeau inestimable d’être aimé et apprécié de vous-même?
Et si c’était le moment d’être vous, d’être doux pour vous-même et tout autour de vous?

Carole Caudrelier

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail