Témoignage Classe de facilitateurs certifiés au Costa Rica

Le matin du 1er janvier de cette année, je me suis levée avec l’information que j’allais être CF en 2017. « Oh tiens, on dirait que c’est pour cette année ! OK, d’accord, alors, que faut-il que je fasse et sois ? » Ce n’était pas un souhait, ni une envie et certainement pas un objectif, ou quoi que ce soit de ce genre, mais juste quelque chose que je savais. Point. Je ne pense pas avoir jamais décidé d’être CF, ou de vouloir être CF, c’était simplement une évidence, que pour moi, pour mon futur et pour le monde que je désire voir exister, être facilitatrice certifiée était quelque chose qui allait contribuer grandement à cela et que j’étais « mûre » ou « cuite » si vous voulez… 😉

Ainsi, j’ai suivi cette énergie tout au long de l’année, créant tranquillement les moyens de pouvoir cocher un à un les prérequis sur la liste que j’avais aimantée sur la porte du frigo sans hâte – pas une liste d’objectifs sportifs à atteindre, mais un guide, pour savoir où je suis et ce qu’il est requis de créer ensuite. Tout cela sans chercher à savoir comment cela allait être possible. En fait, cela me paraissait tellement surréaliste comme parcours entre là où j’étais et CF que j’ai fait confiance à l’énergie de ce matin du premier janvier et aux outils, sans point de vue sur le fait d’être effectivement CF en 2017 ou pas.

Jusqu’à dix jours avant la classe du Costa Rica, je ne savais pas encore si j’irais et je n’avais pas le premier sou pour ce voyage et cette classe. Dix jours plus tard, me voilà dans l’avion en partance pour le Costa Rica…

Sans attente ni projection par rapport à cette classe, je l’ai laissée se dérouler en moi au cours de ces cinq jours dans ce cadre incroyable, au milieu de la jungle, hors du temps, au pied de ce majestueux volcan vibrant de feu, de cette luxuriante végétation généreuse et une multitude d’animaux magnifiques. J’entendais les plantes et les oiseaux que je rencontrais me dire « Hi ! » comme sait si bien le dire Dain… « Je suis là, comment est-ce que je peux être contribution pour toi ? ». En fait, ce lieu est lui-même une telle contribution à la classe !

Ce fut une classe très professionnelle, focalisée sur notre rôle de facilitateur de conscience, bien au-delà de notre personne, empreinte d’une immense gratitude pour la contribution que nous sommes tous à créer un monde totalement radicalement différent. J’ai vécu durant cette classe des moments de gratitude et de communion encore méconnus, un sentiment tellement net du Royaume du nous…

C’est avec une humilité et une vulnérabilité augmentées et cette profonde gratitude que je suis rentrée de ce voyage. Plus que jamais, j’ai une conscience aiguë aujourd’hui du rôle unique que je me dois de remplir pour m’honorer moi, mais aussi ce titre de CF, qui va bien bien au-delà d’une simple licence commerciale, et de ce que je suis venue faire sur cette Terre. J’ai conscience que ce cadeau que je me suis fait n’est pas un aboutissement, mais bien un point de départ, encore un… Merci Gary, merci Dain, merci Access, et merci à chacun, absolument chacun des participants de cette classe et à chaque personne qui contribue à mon chemin. Comment est-ce que ça devient encore mieux que ça ?

Katioucha Zakhanevitch

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail