Témoignage étreinte de l’abus et processus corporels

image004Témoignage d’Alexandra Pérol

J’ai découvert Access Consciousness à l’été 2014, sans que personne ne m’en ai jamais parlé, simplement par une annonce sur un site internet pour les Bars. Rien qu’à lire les mots Bars et Access Consciousness, j’ai senti beaucoup de légèreté et une sorte d’excitation dans mon corps.

Et hop, je suis partie à me former et 3 mois après, j’avais fait les 3 classes pour devenir facilitatrice Bars, Fondation et la classe corps.  Originellement, je suis thérapeute psychocorporel depuis 2005.

J’ai l’habitude de travailler avec l’intelligence du corps et pourtant quand j’ai découvert les processus corps, pour diverses raisons liées à des points de vues fixes (et intéressants…) que j’avais, je les ai mis de côté pendant presque une année.

Et puis fin 2015, à nouveau c’est l’énergie des corps qui m’a appelée et j’y suis revenue. Depuis, je suis quasi « accro ». Je les utilise beaucoup dans mes séances individuelles, je les reçois en faisant des échanges et je sens souvent mon corps se détendre dans la paix et la tranquillité. Associés à des déblayages leur puissance est décuplée et les points de vue fixes des personnes sautent avec légèreté et dans le rire. J’adore !

Mon accompagnement s’allège de plus en plus et Access est très complémentaire de ma pratique psychocorporelle.

En juin 2016, je suis allée à la Classe Corps Avancée avec Gary Douglas (la prochaine aura lieu  Stockholm du 10 au 12 mars) et les processus de cette classe sont un cran au-dessus en terme d’intensité quand le corps les reçoit. Puis, il y a eu le processus Etreinte de l’Abus (Abuse Hold).

Je n’ai pas vécu d’abus sexuel dans mon histoire, mais probablement des abus émotionnels et je me suis mise dans une situation d’abus financier. Recevoir ce processus Etreinte de l’Abus a été très doux sur le moment, mais les 5 jours qui ont suivi, j’ai senti tout un réajustement cellulaire dans mon corps et j’étais lessivée ! D’ailleurs, la personne à qui je l’ai donné dans la classe de Gary, a eu des vibrations tout le temps et quand nous nous sommes relevées, j’ai eu l’impression de sortir du tambour essorage de la machine à laver !

Je vous invite à venir découvrir ces processus que ce soit dans une classe corps, une classe donnée par une facilitatrice corps ou dans une séance individuelle. Demandez à votre corps s’il souhaite recevoir et faites-lui confiance, le corps sait et ne demande qu’à être entendu et écouté.

Alexandra PEROL, BF et BPF Paris

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedintumblrmail