Que pourraient bien vous apprendre les animaux ?

Parler aux animaux, les classes

En avril 2021, Suzy Godsey, Facilitatrice de la spécialité « Parler avec les animaux » (notamment) était interviewée au sujet du livre éponyme. En voici un compte-rendu.

« Beaucoup de gens ont le livre en poche quand ils vont voir leurs chevaux. »

Suzy : Quand j’ai rencontré Gary Douglas, il m’a serré la main et il m’a dit : « Quand vas-tu faire des classes sur les animaux ? » J’ai regardé par-dessus mon épaule, pensant qu’il parlait à quelqu’un derrière moi.

Deux ans plus tard, lui et Dain ont écrit le livre Parler avec les animaux. À ce moment-là, nous avions des classes avec les animaux, avec des chiens, parce que je les voulais. C’est pour cela que vous me retrouvez citée dans le livre. J’ai participé à beaucoup de ces classes et à l’époque, j’étais promeneuse de chiens et nombreux de ces chiens sont dans le livre aussi.

Ce livre est fantastique, car il est rempli d’outils. Je connais beaucoup de gens qui l’ont dans la poche quand ils vont voir leurs chevaux. Et quand il y a quelque chose avec un cheval, ils prennent le livre, ils l’ouvrent et ils disent : « Ah, ça ! » Et ils font le processus ou le déblayage et les choses changent. Alors, ce livre est vraiment formidable à avoir comme outil si vous avez des animaux à la maison, quels qu’ils soient. Et… ne le dites à personne, mais ça fonctionne aussi sur les enfants. (Rires)

« Tout ce que je sais de la vie, je l’ai appris des chevaux. »

Suzy : Gary vient de me redire récemment cette phrase qu’il m’a répétée si souvent : « Tout ce que je sais de la vie, je l’ai appris des chevaux. » Et j’ai des frissons chaque fois que je l’entends. Et il ajoute : « Je ne rigole pas. »

Les chevaux sont incroyables. Déjà parce qu’ils sont grands. Et beaucoup de gens se sentent intimidés par les chevaux. Mais ils sont aussi intrigués. Parce qu’il n’est pas aussi facile de devenir super bons amis avec un cheval que ce l’est avec un chien.

Alors, quand on travaille avec un cheval, on apprend rapidement beaucoup de choses sur soi-même. Parce que, quelle que soit l’attitude que vous avez vis-à-vis d’un cheval, cela va se refléter immédiatement dans la façon dont le cheval vous répond.

C’est impressionnant de voir les gens se mentir à eux-mêmes, mais on ne peut pas mentir à un cheval. Si vous faites semblant d’être assuré, mais que vous ne l’êtes pas, le cheval va le montrer immédiatement. Et il arrive souvent qu’on pense savoir ce que l’on veut, mais on ne le sait peut-être pas si bien. Et le cheval va répondre à votre sentiment d’insécurité, au fait que vous ne sachiez pas.

L’énergie, le langage des animaux

Les animaux parlent énergie. Ils ne parlent pas une langue ou un langage particulier. Ils peuvent apprendre des mots bien sûr. Mais tout est lié à l’énergie que vous êtes en leur présence. Et on ne peut pas mentir avec l’énergie.

Et c’est pour cela que ce livre est si formidable. Il nous montre que nous avons la possibilité de communiquer avec les animaux. Et on peut tous faire cela. Il s’agit de l’énergie que nous sommes avec eux. Et aussi l’énergie qu’on reçoit d’eux comme communication.

Et bien sûr, comme toujours avec Access Consciousness®, il y a une façon légèrement différente de considérer les choses. Parce qu’Access n’achète pas le point de vue de cette réalité sur les animaux non plus. Access ne dit pas « Oh le pauvre animal ! » Il reconnaît l’animal pour le choix qu’il a aussi. Et comment ces choix nous affectent nous et les autres animaux. Quand on commence à jouer avec ces outils, on réalise qu’il y a autre chose de possible aussi avec les animaux dans ce monde.

Parler aux animaux, la classe de spécialité

Suzy : Il existe aussi une classe de spécialité Parler avec les animaux qui fait partie des possibilités de classes dans Access Consciousness. Il n’y a pas encore beaucoup de facilitateurs, mais que faudrait-il pour qu’il y en ait plus ? On y reçoit beaucoup d’outils et d’informations, et on pratique avec les animaux des uns et des autres. On peut montrer des photos, des vidéos. On peut poser beaucoup de questions concernant les animaux qui des participants à la classe.

La magie de cette classe réside aussi dans le fait que non seulement elle permet d’améliorer ses relations avec les animaux, mais aussi avec les gens qui sont dans notre vie, avec nos partenaires, nos enfants et nos collègues.

Le Quarter Horse qui marchait à reculons

Suzy : On peut raconter tellement d’histoires avec ces outils et les animaux. Il y a des histoires incroyables quand il y est question de vie ou de mort. Mais l’histoire qui me vient là maintenant, c’est l’histoire d’un cheval. C’était un Quarter Horse, donc un grand cheval. Chaque fois qu’on lui mettait la selle et qu’on le montait, il marchait à reculons.

Et Gary a dit : « Que se passe-t-il ? » Et Gary a perçu que ce cheval voulait faire du dressage. Pourtant, ce n’était pas un cheval de dressage. Alors il a demandé s’il y avait une selle anglaise qui conviendrait à ce cheval dans les écuries. Ils en ont trouvé une et l’ont placée sur le cheval et Gary a demandé : « Y a-t-il quelqu’un ici qui peut monter en dressage ? » Et une participante a dit « Oui, moi ! » Et, elle est montée sur le cheval et non seulement il marchait en avant, mais il a commencé à faire tout ce que les chevaux font en dressage. Alors que, officiellement, dans cette vie-ci, ce cheval n’avait jamais appris tout cela.

Ce que cela m’a appris, c’est que les animaux ont parfois un désir de ce qu’ils veulent faire de leur vie. Et en général, on ne leur demande pas, on décide tout simplement de ce qu’ils doivent faire. Et quand ils ont un problème de comportement, c’est peut-être parce qu’ils veulent communiquer quelque chose. Parce que c’est leur seul moyen de dire : « Hé, il y a quelque chose ! »

Et donc ce cheval voulait faire autre chose dans la vie. Et tous ceux qui ont assisté à la scène étaient ébahis. Parce que ce cheval était magnifique et il savait faire des choses qu’on ne lui avait jamais apprises.

Et notre corps dans tout cela ?

Suzy : Transposons cette histoire à notre corps. Qu’avons-nous décidé sur notre corps et ses capacités qui n’est pas vrai ? Par exemple, baissez maintenant tous vos murs et toutes vos barrières et soyez bien présent à votre corps et demandez-lui : « Vérité, es-tu capable de traverser les murs ? » Nous avons choisi de ne pas être capables de cela. Pourtant le corps dit : « Oui, tout à fait ! » Alors, traitons-nous notre corps comme une chose stupide ? Alors qu’il ne l’est pas ?

Gary et Dain disent souvent : « Écoutez votre corps. » Mais combien de fois l’écoutez-vous vraiment ? Ou n’en faites-vous qu’à votre tête ? Alors, pour pouvoir communiquer avec le corps, il faut aussi l’honorer. Si vous avez déjà décidé que votre corps était un truc stupide, allez-vous l’écouter ? Et si vous commenciez à voir votre corps tel qu’il est, avec toutes ses capacités ? Commencez à lui poser des questions et soyez disposés à recevoir des informations que vous n’aviez peut-être pas envie d’entendre…

Ceci n’est qu’un exemple de ce que les classes avec les animaux peuvent contribuer au-delà de notre relation avec eux. Cette spécialité est ouverte à tous sans prérequis particulier. Qu’on ait des animaux ou pas.

Pour aller plus loin