Beauté Indéfinissable

Se voir au-delà

As-tu déjà eu l’occasion de te retrouver devant un appareil photo et de te sentir aussi traqué qu’un animal pris en chasse ?

Parfois, quand on se laisse photographier, on fait notre possible pour entrer dans une case… De combien de jugements est-on conscient(e) ? Les nôtres, ceux des personnes qui vont regarder la photographie, ceux du photographe peut-être ?  Et alors, doit-on résister ou s’aligner à ces jugements ? Le photographe cherche-t-il juste à « capturer ce que la personne voudrait projeter ou les mémoires qu’elle souhaite avoir », comme l’évoque Pénélope Foulquier ? 

Andréa Belluso, photographe de renom et facilitateur certifié Access Consciousness™ invite à une perspective tellement différente !

Ce n’est pas lui qu’il met en avant, mais la lumière.

Pourtant, il reconnaît que quelque chose dans son regard est différent « Comment se fait-il que je vois tout le monde beau ? » s’est-il demandé. Il a alors réalisé qu’il savait regarder les corps et les êtres sans les juger. 

Même s’il lui arrive de percevoir les jugements que la personne a d’elle-même.

 

Y-a-t-il une possibilité pour éliminer tous ces jugements que l’on a sur soi ?

Andrea Belluso nous parle de la photographie qui peut devenir un vrai cadeau quand le photographe est sans jugement, sans projection et sans la moindre attente de résultat.

À ce moment-là, il invite la personne photographiée dans ce même espace où elle va pouvoir baisser les barrières et être, dans toute sa vulnérabilité ET sa beauté !

Anne Agassis, CF, a participé à la première classe, en ligne depuis Budapest. Elle nous raconte :

« La classe de la beauté indéfinissable est vraiment indéfinissable !

C’est une exploration, un voyage créatif dans l’univers infini de la lumière !  Andréa facilite la beauté d’une manière tellement plus grande que tout ce qu’on pourrait imaginer ! Il parle à la lumière ! Et avec la lumière tu peux créer n’importe quoi ! À quoi ressemblerait le monde si on pouvait recevoir la beauté sans jugements ?

Gary Douglas dit que la beauté est partout et que la mocheté est créée. Et la seule façon de détruire la beauté c’est par la mocheté du jugement. Est-ce que la beauté peut être mesurée ? Peut-elle avoir des points de vue fixes ?

La beauté c’est la beauté.

Quand il n’y a pas de beauté c’est qu’on crée la mocheté avec les projections, les attentes, les séparations, les rejets et les jugements. En tant que photographe, Andréa nous emmène dans l’univers où la photo peut être utilisée soit comme une arme, soit comme un outil de possibilités. Avec des transformations magiques en live ! Ne sommes-nous pas des êtres de lumière ? Si vous ne souhaitez pas être la star de votre propre vie, n’allez surtout pas à cette classe… » Anne Agassis

Andrea Belluso : https://www.accessconsciousness.com/fr/public-profiles/andrea-belluso/

Lire un autre article d’Anne Agassis : https://fra.accessconsciousness.eu/esse-extravaganza-creation-avec-les-corps/

Anne Agassis : https://www.accessconsciousness.com/en/public-profiles/anne-agassis/

Vanessa Santullo a, elle aussi, été photographe et parlait cette fois de l’énergie féminine : Vanessa Santullo, l’énergie féminine

Abonne-toi à la chaîne Youtube pour retrouver témoignages et interviews en Français : Rendez-vous en Terre consciente