Et si nous changions nos relations en relations-créations ?

Récemment, Simone Milasas et le Dr Dain Heer étaient invités dans un podcast de Katarina Wallentin au sujet des relations dans la perspective de leur classe intensive Les Relations autrement qu’ils cofaciliteront bientôt. Ils nous y ont donné des pistes pour des relations qui fonctionnent vraiment pour vous. Découvrez la relation-création !

La relation-création, un possible différent pour les relations

Le mot anglais creationship (relation-création) est né au cours d’une conversation avec Simone et Dain il y a déjà quelques années. Ce terme propose un possible différent pour les relations. En voici quelques éléments.

Depuis des années, Gary Douglas, le fondateur d’Access Consciousness, répète que si vous tenez à avoir une relation, vous devriez créer au moins vingt fois plus ensemble que si vous étiez seul.

Simone Milasas :
Avoir une relation ne m’intéressait pas du tout. Je disais : « Pourquoi en voudrais-je une ? Je n’en vois pas au tour de moi qui soit bonne. Pourquoi est-ce que j’en choisirais une ? » Vous avez remarqué qu’il n’y a aucune question là-dedans. Je me basais uniquement sur toutes les autres relations que je voyais pour en choisir une pour moi.

Et au lieu de me dire : « Et si j’en créais une pour moi ? Waouh ! Je ne suis pas en tort de vouloir choisir ce que j’ai décidé de choisir ! » En effet, dans cette réalité, si vous n’avez pas de petit ami, ou si vous ne restez pas longtemps avec quelqu’un, si vous ne cherchez pas à vous marier ou que vous ne voulez pas d’enfants, vous êtes en tort. Le choix est éliminé.

La relation-création, pour moi, c’est « Qu’est-ce que c’est pour moi ? ». Nous sommes si différents, alors, nous devons considérer ce qui fonctionne pour nous. Et cela peut changer. Cela pourrait être très différent dans un mois ou l’an prochain, dans cinq ans ou dans dix ou vingt ans.

Le début de la création-relation, c’est de trouver la clarté, et pas à partir d’une conclusion, sur l’énergie que vous aimeriez avoir dans vos relations. Et ce n’est pas parce que vous appelez votre relation un relation-création que c’en est une ! Il faut y mettre du sien, d’accord ? Vous pouvez appeler votre relation une relation-création, mais cessez de conclure que vous êtes dans une relation-création. »

La relation-création, c’est une création en soi ; continuelle.

Dr Dain Heer :
C’est savoir ce qui est différent en vous et ce que vous désirez vraiment et qui est vrai pour vous. Et pouvoir être avec quelqu’un qui sera une contribution à cela, pas quelqu’un qui se mettra en travers de cela.

Simone:
Et il faut pouvoir laisser partir l’autre. Pour moi, cela fait aussi partie de la relation-création, parce que si vous essayez de vous accrocher à quelqu’un ou à quelque chose, à une relation, vous venez de mettre fin à la relation-création. Dans la création, il faut être prêt à laisser partir l’autre à n’importe quel moment. Les choses fonctionnent aujourd’hui, mais comment est-ce que cela va fonctionner demain ? Soyez dans la question.

Dain :
Nous parlons de relations de couple ici, mais en fait, cela concerne tous les types de relations. Les outils dont nous parlons vous aident à rendre les relations plus formidables, mais aussi à vous décoincer des endroits où vous n’êtes pas prêts à laisser partir l’autre. Pensez aux fois où dans votre relation, ou n’importe quelle relation, une amitié ou autre chose, où vous n’y étiez pas prêts. Était-ce aisé ? Vous étiez avec la personne sur la base d’un besoin que vous avez décidé que l’autre était le seul à pouvoir satisfaire.

Pour un être infini, tout besoin est un mensonge

Et c’est là qu’on se coince vraiment et c’est pourquoi on ne permet pas à la relation de se transformer et de grandir pour devenir tout ce qu’elle peut potentiellement devenir, quoi que cela soit. Parce qu’on a décidé qu’il y avait un besoin à satisfaire.

Et on décide non seulement que l’autre peut le satisfaire, mais en plus, que c’est lui et personne d’autre qui peut le satisfaire et d’une façon particulière. Et c’est toujours cela qui nous coince. Pensez à comment c’est pour vous, quand quelqu’un est dans l’attente par rapport à vous parce que vous devez satisfaire un besoin pour lui. Mais pour un être infini, tout besoin est un mensonge.

Donc, si nous creusons plus loin dans ce qui est vrai pour nous en tant qu’êtres, c’est beaucoup plus facile que ce que vous pourriez croire. Il s’agit de reconnaître : « Waouh ! En tant que l’être que je suis, en réalité, je n’ai aucun besoin. »

Comment ce serait alors, si nous nous autorisions à nous rendre à cet endroit qui se trouve au-delà du besoin de l’autre. Et quand vous êtes au-delà du besoin alors, la personne peut devenir la contribution qu’elle est. Il ne s’agit plus de maintenir la relation pour continuer à satisfaire des besoins d’une façon particulière. Et on peut parler de relation-création.

Il s’agit de permettre à la relation de grandir et l’un et l’autre contribuent à l’autre de façon bien plus formidable que ce que vous pouvez imaginer à présent.

Détendez-vous !

Simone :
Ce que j’ai remarqué, c’est que j’avais dans mon monde l’idée que si je choisissais vraiment la détente, j’allais perdre. Je me disais : « Oh, je vais perdre Gary et je vais perdre Dain, et je vais perdre Access si je choisis la détente totale. »

Et si vous ne regardiez pas à ce que vous perdriez, et si vous regardiez à ce que vous gagneriez ! Se dire que vous allez être seul et que vous allez perdre, c’est un programme dans lequel vous entrez. Alors, si vous n’entriez pas dans cette mentalité, que gagneriez-vous ? Pour moi, c’est exploser en des possibilités différentes. La relation-création, c’est cela aussi : exploser en des possibilités différentes.

Plus besoin de contrôler

Quand vous avez cela, vous n’avez plus besoin de contrôler ou d’essayer de contrôler le résultat. Avec la détente, vient l’espace et alors, l’autre a l’espace d’être des choses qu’il n’a jamais su qu’il pouvait être. Pareil pour vous. Vous pouvez devenir des choses que vous n’avez jamais imaginé pouvoir être avec vous-même ou quelqu’un d’autre.

Vous pouvez recevoir encore plus, être encore plus, savoir encore plus et percevoir sans point de vue.

En gros, il y a deux façons d’aborder une relation. Soit la contrôler, soit la laisser contribuer. C’est un peu une simplification, mais c’est bien de cela qu’il s’agit fondamentalement. Et ce d’autant que l’une des choses les plus enrichissantes que nous ayons dans la vie, c’est notre interaction avec les autres.

Et si cette interaction nous permet d’être plus formidables et que cette interaction ne vise pas simplement à satisfaire des besoins, la relation est créative, générative et contributive.

Regardez le podcast intégral ! En anglais pour l’instant, mais la version française sera là tout bientôt !

 

Pour aller plus loin

Livres recommandés

Les relations sans séparation

 

 

 

 

La spécialité d’Access Consciousness Les Relations autrement

Autres articles sur les relations: