Le Business autrement


Interview de Simone Milasas par Lorelei Aeby — mise à jour 29 janvier 2024

Simone Milasas a créé la spécialité La Joie du business d’Access Consciousness. Sa première invitation passe par un livre fabuleux La Joie du business, mais aussi par des classes comme Le Business autrement.

Peut-être avez-vous cherché, jusqu’à présent, les secrets de cette réalité pour « y arriver » avec votre entreprise, ou votre commerce. Mais quelqu’un vous a-t-il jamais demandé ce que VOUS saviez au sujet du business ? De votre activité ?

C’est l’invitation de Simone Milasas et des facilitateurs du Business autrement : vous accompagner pour vous aider à dévoiler ce que vous savez possible au sujet du business. Voici la retranscription de l’interview.

Et si tout ce que vous avez jamais appris sur le business était un mensonge ?

Lorelei : Simone, qu’est-ce que Le Business autrement ?

Simone : Dans la classe Le Business autrement, il s’agit de regarder le business, les sources de revenus, l’argent, la création de richesses comme je sais que vous pouvez le faire et pourtant personne n’en parle jamais. On y aborde tellement de thèmes. Je dirais, tout ce que cette réalité aborde. Et pourtant, ce que j’aimerais révéler, c’est ce que vous savez sur le business que vous n’avez pas encore été prêt à reconnaître.

Personnellement, j’ai toujours su que je regardais le business d’une façon différente. Et puis, j’ai rencontré Gary Douglas, le fondateur d’Access Consciousness®. Je suis allée à une classe sur le business qu’il facilitait. Et je me suis dit : « Oh ! Mon Dieu ! Il parle de tout ce que j’ai toujours su qui était possible et dont, pourtant, personne ne parle !

Et si vous découvriez que tout ce que vous avez jamais appris sur le business était un mensonge ? Alors, commençons à démêler tout cela pour voir ce que vous savez sur les affaires et ce que vous aimeriez créer et quoi d’autre est possible ?

Et bien sûr, vous recevez un fabuleux manuel que j’étais justement en train de feuilleter, et, oh mon dieu, ce manuel est génial. Et chacun d’entre vous qui vient à la classe et qui pose une question change l’énergie de la classe. C’est ainsi que nous contribuons les uns aux autres.

Et si le business, ce n’était pas sérieux ?

Lorelei : Dans les pays francophones, nous avons réalisé qu’il y avait beaucoup de lourdeur et de signification autour du business. Peux-tu parler de cela ? Quel outil utiliser pour avoir plus de joie dans le business ?

Simone : Alors, pour commencer, ce n’est pas une exclusivité des pays francophones ! (Rires) J’ai remarqué qu’enfant, on projette beaucoup de choses sur nous comme énergie par rapport au business et on a beaucoup de points de vue qui vont commencer à limiter ce qui peut se présenter.

La première question que je poserais, c’est : « Qu’est-ce que le business signifie pour vous ? » Parce que, personnellement, quand j’étais enfant, j’ai vu mon père qui travaillait six jours et demi par semaine. Et cela peut paraître idiot, mais je l’ai vu partir au travail tous les jours en costume-cravate avec son attaché-case. Et il avait toujours l’air si important et significatif. Et donc moi, je me suis dit, si tu fais du business, c’est ce que tu dois être.

Ce n’est que des années plus tard que j’ai appris que, littéralement, la seule chose que mon père transportait dans son attaché-case, c’était son déjeuner et son journal. Alors, ce n’était peut-être pas si significatif et important que cela, finalement.

Il faut donc vraiment qu’on détruise et qu’on décrée tous les points de vue que nous avons sur le business et commencer à découvrir ce que nous savons.

Vous êtes beaucoup plus géniaux que ce que vous pensez

Vous êtes beaucoup plus géniaux que ce que vous pensez. Nous sommes tous différents et nous voyons tous le business avec des yeux différents. Et c’est cela qui est génial. Nous avons tous conscience de choses différentes. Et là la contribution les uns pour les autres et les autres business. C’est à ce moment-là que nous pouvons expanser les possibilités sur la planète.

Lorelei : Une dernière question. Il y a eu beaucoup de nouvelles énergies et de mouvements dans Access depuis la Fondation mondiale*. Alors, qu’y a-t-il de nouveau et de différent dans ton monde que tu te réjouis de partager dans tes prochaines classes, y compris Le Business autrement.

Simone : Voilà 21 ans que je travaille avec Access Consciousness. Et beaucoup de choses changent tout le temps. Et, c’est correct, il y a une énergie maintenant qui change si rapidement ! Mais quand je regarde mes débuts avec Access, nous étions dans 4 pays, aujourd’hui, nous sommes dans plus de 175 pays.

Et voici comment cela fonctionne : absolument chaque personne qui choisit quelque chose de différent et de plus grand et qui utilise les outils participe à créer un en chaîne qui se propage dans le monde entier.

Et si nous commenctions à demander ce que nous pouvons choisir d’autre ?

C’est le moment d’aller regarder tout ce que vous avez évité jusqu’à présent. … Oh, c’est vrai, personne n’évite quoi que ce soit par rapport au business et à l’argent, n’est-ce pas ? … C’était une blague. C’est un immense « si » !

C’est votre vie, la vivez-vous vraiment comme vous le désirez ? Voudriez-vous changer quelque chose ? Choisir quelque chose de différent ?Vous êtes le seul à savoir ce que vous voulez bien choisir et ce que vous ne voulez pas choisir. Et si nous cessions de regarder ce que nous évitons et si nous commencions à demander ce que pouvons-nous choisir d’autre ici ?

Personnellement, je suis si incroyablement reconnaissante d’avoir cette planète sur laquelle nous vivons. J’aimerais que chacun de mes choix soient quelque chose qui crée plus grand ici sur la planète Terre, y compris le business. Et puis-je dire là que si vous étiez tous prêts à être multimillionnaires ou même multimilliardaires, serions-nous en mesure de créer plus de changement sur la planète Terre ?

Alors, cessez d’être si égoïstes et commencez à accéder à votre créativité et commençons à choisir quelque chose de différent. Peut-être avec Le Business autrement ?

*Chaque année, Gary Douglas et le Dr Dain  Heer facilitent la classe Fondation mondiale qui permet la réécriture du manuel de la classe qui sera facilitée par les facilitateurs certifiés jusqu’à la prochaine Fondation mondiale.

Plus sur la joie du business !

La Joie du business, le livre