Qu’attendez-vous pour créer votre vie ?

Qu'attendez-vous pour créer votre vie ?

« Je n’ai pas le choix. » Combien de fois n’ai-je pas entendu cette rengaine ? Cela m’a toujours interpellée. Et pourtant, il suffit de regarder quelques films ou séries pour constater que le mot d’ordre est : « Je n’ai pas le choix, c’est ce que je dois faire, je dois faire ce qui est juste, etc. » Nous sommes conditionnés à ne pas avoir le choix… Qu’attendez-vous pour créer votre vie ? Voici le fruit de ma conversation avec Susanna Mittermaier à ce sujet.

Tant de gens passent beaucoup de temps à planifier leurs vacances ou leur retraite. Des vacances d’une semaine voire deux, peut-être trois, dans le meilleur des cas. Et une retraite qui requiert une infinie patience, puisqu’il faut d’abord la mériter en accumulant des années et des années de travail.

Autrement dit, la vie de nombreuses personnes repose sur l’espoir et la promesse d’une vie « enfin libre ». En attendant, ils devront travailler dur, subir les concessions et les compromis pour pouvoir, enfin, profiter.

Alors, qui attendez-vous ou qu’attendez-vous pour vous donner la permission de vivre véritablement ?

Savez-vous que vous avez le choix ? Dans Access Consciousness, on vous demande : « Que voulez-vous choisir ? » Pour la plupart des gens, il est très difficile de répondre à cette question, parce qu’on ne la leur a jamais posée. Ils ne savent absolument pas qu’ils ont vraiment le choix.

Les concepts qui gouvernent ce monde, comme la psychologie, et toutes les « -logies », parlent de lois immuables qui déterminent votre vie. Votre passé, votre enfance, la société, votre corps, les gens avec qui vous grandissez, votre religion, votre culture, votre famille, sont autant de facteurs qui conditionnent votre psychologie, vos émotions. Ces sciences parlent du menu limité de choix que vous avez dans cette réalité. Elles vous disent ce qui en fait partie et de ce qui n’en fait pas partie.

L’une des cibles d’Access et de la Psychologie pragmatique est de vous inviter à savoir que vous avez le choix. Vous avez le choix de sortir de toutes ces choses qui vous disent quel genre de vie vous pouvez avoir et quel genre de vie vous ne pouvez pas avoir.

La culture, la famille et la religion déterminent-elles votre vie et votre futur ? Ou bien avez-vous plus de possibilités que ce que l’on vous dit, sur la base de votre passé ?

Par exemple, vous grandissez dans une famille qui a un certain niveau de vie. C’est ce qui est familier pour vous – très littéralement ici ! Combien de gens ont appris à demander quelque chose de plus grand que ce qui leur est familier ? Mais vous avez d’autres choix. Vous n’êtes pas obligé de choisir la même réalité financière que votre famille ni de choisir ce que vous connaissez bien. Vous pouvez vraiment choisir quelque chose de plus grand.

L’inconfort est la reconnaissance du fait que vous êtes en train de sortir de la boîte pour entrer dans quelque chose que vous ne connaissez pas encore.

Combien d’entre vous sont sortis de la boîte de leur culture, de leur famille, de leur religion et quand ils l’ont fait, ont ressenti un grand inconfort ? Ils pensent que quelque chose cloche quand les choses sont inconfortables. Au lieu de reconnaître : « Oh, l’inconfort arrive quand quelque chose de nouveau commence ! »

L’inconfort est la reconnaissance du fait que vous êtes en train de sortir de la boîte pour entrer dans quelque chose que vous ne connaissez pas encore. Mais c’est quelque chose que vous pouvez créer, et qui fonctionne vraiment pour vous. Et si vous n’aviez pas à vous satisfaire de ce qu’on vous a transmis ?

Si vous lisez cet article, c’est probablement parce que vous cherchez quelque chose. Quelque chose qui est au-delà de ce que vous avez choisi jusqu’à présent, au-delà de ce que vos parents, la culture, la société, etc. vous ont transmis.

Vous pourriez reconnaître que vous n’êtes pas en tort parce que vous demandez quelque chose qui dépasse ce que votre culture, votre religion ou votre famille ont préparé et modelé pour vous comme : « Voilà, la vie, c’est ça. » En réalité, demander quelque chose d’autre, de différent, n’est pas un tort ; c’est fort !

La difficulté est que vous ne serez probablement pas validé pour ce choix.

Si vous demandez quelque chose de plus grand et que vous allez trouver vos parents en disant : « Eh, Maman, Papa, merci pour tout et en fait, maintenant, je vais choisir ceci et cela, qui est plus grand, qui est différent, et qui est nouveau pour moi. » En espérant qu’ils vous disent : « Eh bien, mon enfant, nous te félicitons, vas-y ! » Il y a des chances que cela ne se passe pas tout à fait ainsi…

Ceux d’entre nous qui ont essayé ont espéré que leurs parents seraient leur fan-club ou qu’ils les féliciteraient ou qu’ils applaudiraient leurs nouveaux choix. Mais ils n’ont rien fait de tout cela. Alors, nous nous sommes donné tort et nous sommes retournés dans notre boîte.

Il faut que vous commenciez vous-même à vous reconnaître pour vos choix.

Ne cherchez pas la validation et reconnaissez que personne ne peut vraiment vous valider. Il faut que vous commenciez vous-même à vous reconnaître pour vos choix : « Attends une minute, je sors de ma boîte maintenant. Waouh, c’est vraiment courageux. Et si je reconnaissais cela et que je me félicitais et que j’étais mon propre fan club et que je m’applaudissais moi-même au lieu d’attendre que quelqu’un le fasse ? » Et profitez de l’aventure !

Alors, quelqu’un vous applaudira peut-être, mais si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous applaudir. Et si vous étiez votre plus grand fan ? Après, qui pouvez-vous ajouter à votre vie, si vous êtes reconnaissant envers vous-même, qui d’autre pourrait jouer avec vous ?

Quelques questions à poser

À chaque instant, demandez :

  • Quel choix ai-je ici avec l’argent que je n’ai jamais considéré ?
  • Quel choix ai-je avec cette relation que je n’ai pas encore vu ?
  • Quels choix ai-je avec mon corps que je n’ai même pas encore commencé à considérer ?

À propos de Susanna Mittermaier

Susanna Mittermaier

 

Vous trouverez toutes les informations sur la Psychologie pragmatique sur le site https://pragmaticpsychology.com/ où vous trouverez aussi les livres de Susanna.

Vous pouvez également consulter son profil public sur le site d’Access Consciousness.

En français, pour l’instant, vous pouvez lire le livre de Susanna, Psychologie pragmatique.